Emissions TV…

Ben oui. Naturellement, je suis un spectateur assidu de Cuisine+ (anciennement Cuisine TV). Chaine idéale pour étendre sa culture culinaire, obtenir de nouvelles idées, ou simplement faire son repassage sans s’ennuyer…

Mais j’ai découvert sur la chaine Voyage une nouvelle émission (pour moi) qui m’a fasciné. Une sorte d’hymne à la malbouffe. J’ai nommé… man vs food !

Et puis, il y a aussi Bizarre food, sur la même chaine.

L’homme contre la nourriture, qui va gagner ?

Le teaser de la chaine nous met en garde:

Adam Richman a parcouru l’Amérique pour relever son défi préféré : manger ! Hamburgers, pizzas, friandises, tout y passe et cela sans limite. Manger toutes sortes de plats dans un temps record, c’est le challenge d’Adam !

Bon, dit comme ça…

L’idée est donc de parcourir les restaurants (fast-food? gargote?) des Etats Unis, de nous y faire découvrir les spécialités les moins diététiques mais qui semblent délicieuses (!). Et puis de participer aux défis de nourriture qu’offrent certains de ces restaurants, afin de gagner un teeshirt, une photo sur le mur de la gloire

Je n’ai regardé cette émission qu’une poignée de fois, mais j’ai eu le droit à:

  • Le petit déjeuner, façon oeufs brouillés (avec oeufs, patates, légumes, porc, et j’en passe), de 1,7 kilos à manger en 45 minutes.
  • Les ailes de poulets de la mort, tellement pimentés que ça risque de prendre feu si on les frotte les uns aux autres et dont il faut en manger 20 pour gagner. Notez que le Tabasco est l’ingrédient le plus doux de la garniture.
  • Les sushis force 7, tellement pimentés que ça risque de prendre feu si on les frottes les uns aux autres, et qu’on a le droit de gouter uniquement si on a réussi à manger les sushis force 4, force 5, force 6 dans défaillir.
  • La farandole de beignets de poissons, où il y a 40 beignets à manger en moins d’une heure.
  • Le full carta, soit l’intégrale de la carte d’un restau italien, 2.7 kilos.

Ok, j’en rajoute un peu… mais à peine.

L’émission est rythmée, l’animateur Adam Richman sympathique, et cela donne parfois des idées de recettes (peu). Cela donne une idée, sans doute, de la vraie nourriture de nos amis d’outre Atlantique, du moins d’une certaine catégorie de nourriture. Sans doute pas pire que par chez nous, il est vrai, mais souvent dans des quantités qui sont hallucinantes.

Mais qui peut manger ça ?

L’autre émission bizarre food possède un titre assez évocateur.

Andrew Zimmern, critique gastronomique, aime la gastronomie et il partage cette passion avec vous. Embarquez dans un tour du monde culinaire et décryptez la culture d’un pays à travers les recettes locales. De Porto Rico à Los Angeles, du Japon à l’outback australien, notre guide gourmand ne reculera devant aucun plat, aussi étrange soit-il, pour mener à bien sa mission.

Le mot clef dans la description est bien sûr aussi étrange soit-il.

Au menu du jour, visite du Cambodge, avec: mygales frites (parait que la tête est ce qu’il y a de meilleur), langues de canard, palourde de rivière pas très propre pourrie au soleil, serpents rôtis, petites grenouilles frites au goût de boue, oeuf de canne fécondé avec embryon cuit dur, des chauves souris, quelques insectes frits, serpent d’eau au barbecue (les oeufs ont un gout de pignon), soupe aux intestins de porc et gâteaux de sang (sorte de boudin noir), et quelques autres trucs… le tout émaillé d’une belle visite touristique.

Andrew Zimmern goute tout, ne va pas forcément au bout des plats, crache parfois, mais les commentaires sont plutôt sympathiques et l’émission assez captivante. Il faut dire que c’est tourné de façon un peu racoleuse (âmes sensibles s’abstenir), mais cela donne une idée intéressante de ce que d’autres cultures mangent. Après tout, nous mangeons bien des cuisses de grenouilles, des escargots, des huitres vivantes…

Qui dit que la télé manque d’inspiration?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *